En pleine hiver, il y a eut CE jour bleu...




Il me semble que c'était un jour bleu, un jour gai ou les oiseaux commencent leur jolis sifflements, le chant des amoureux parce que le beau temps arrive, celui qui me suit souvent dans mes moments de tranquillité et d'apaisement telle une maman oiseau.
C'était un jour comme un autre et nous étions en Avril.
Un jour où il me semble que le soleil était présent.
Un jour ou nous avions oublié qu'on souhaitait un enfant pour nous unir.
Nous n'avions jamais compté et j'ai conscience aujourd'hui que nous avons eu beaucoup de chance!
Mais, ce jour là encore moins et c'est un jour et un soir comme celui là et à quelques jours près ou toi et ton frère aviez décidé de vous nicher au creux de mon ventre et nous permettre de former une famille.
Ce même mois d'avril, tel cet oiseau qui chantonne en sifflotant le bonheur, le beau temps qui revient et qui sonne l'arrivée du printemps tel une fleur qui bourgeonne, s'épanouie pour devenir une beauté et un don unique de la nature.
Les mois suivants se sont passés sans encombres mais les deux Étés ont été très différents avec vous deux pour différentes raisons!
Ils ont été marquants puisque vous étiez là pour ce joli moment de l'été, lors de ce moment où mon ventre prend la légère brise pour y caresser le nombril, où le soleil frappe doucement sur la pâleur de ma peau afin que vous puissiez ressentir sa chaleur.Puis les vagues sont venues bercer mes jambes puis mon ventre afin que vous puissiez ressentir les doux mouvements de la mer du Sud.
Vous avez connu tous les temps et toutes les saisons, vous n'avez échappé à aucunes d'entres elles. Que la brise du matin lors des premières rosées vous titillent les petits orteils, la chaleur du soleil vous réchauffent les coeurs, la fleur s'épanouisse alors que vous émergez et vous vous étirez dans cette petite maison qui se trouve être mon ventre rond. Celui qui s'arrondit et grandit avec vous... Vous avez connu la pluie, la fine, puis celle qui est en colère, c'est moment où je vous ai senti vous blottir...
Puis vint le moment où les feuilles tombent, virevoltent autour de nous et viennent nous caresser la joue, ce moment de l'année où les couleurs sont si belles. Le vent commence à souffler et mes yeux commencent à pleurer mais mon corps est réchauffé par les votre qui semblent être si bien ici, au creux de moi comme une jolie journée de Décembre, un jour qui semble être comme les autres mais si différent puisque je suis prête à vous accueillir...
******
C'est un jour d'hiver, tel le givre qui enrobe sa proie pour tendrement la protéger. Telle la rosée du matin qui illumine le ciel. Tel parfois un jour d'avril frais, rosé et doux que vous avez voulu choisir pour que l'on soit vos parents.
Se sont les jours les plus beaux, se sont des jours pour lesquels vous vous êtes fait attendre tous les deux. C'est ce jour d'hiver, que vous auriez dû choisir mais pour l'un d'entre vous ce jour semblait encore indécis telle une maman oiseau qui couve avec bienveillance son doux nid pour accueillir ses petits et peu importe le temps qu'ils mettront, ils arriveront...
******
C'est un jour où le chant des oiseaux est revenu. C'est un jour où le soleil a percé notre chambre d'hôpital et c'est un jour où le vent a soufflé comme pour nous dire qu'il était temps, que c'était maintenant...
Comme-ci, le vent nous poussait vers le bonheur d'être ensemble surtout pour toi mon premier.
Ils se sont nichés un jour d'avril.
Ce moi d'avril tel un oiseau qui chante le bonheur, le beau temps qui reviens et qui sonne l'arrivée du printemps tel une fleur qui bourgeonne qui s'épanouie et qui devient une beauté et un don de la nature.
Chacun des jours, chacun de ses moments et chacun de mes accouchements, chaque pas, chaque efforts, chaque peur et doute resteront gravés à tout jamais et à chacune des saisons de l'année mais particulièrement ces deux là...
******
Ces journées semblaient être ordinaire, l'une comme l'autre, une saison d'hiver fraîche et douce. Elles s'étaient annoncées aussi courte que les précédentes mais celles ci ont filé si vite, j'en ai oublié le temps qu'il faisait parce que tout ce que je regardais c'était ce ventre rond qui bientôt ne serrait plus car se sera ce jours là pas si différent des autres que je ferais votre rencontre, ta rencontre, toi Sam et toi Matt.
Et c'est avec votre histoire, c'est avec vos cris et votre touché si particulier que vous m'avez fait naître mère pour la première et seconde fois. Aussi particulière soient elles, vous avez poussé la porte du bonheur, vous avez fait de nous une famille. C'est à ce moment là que mon souffle c'est tût afin de percevoir le vôtre si doux et léger, si frais et sucré, si nouveau et si hésitant.
Ces journées semblaient être ordinaire, l'une comme l'autre, une saison d'hiver fraîche est douce. Elles s'étaient annoncées aussi courte que les précédentes mais celles ci ont filé si vite, j'en ai oublié le temps qu'il faisait parce que tout ce que je regardais c'était ce ventre rond qui bientôt ne serrait plus car se serait ce jours là pas si différent des autres que je ferais votre rencontre.
Nous sommes nés ensembles et c'est sur ces mois d'hiver encore un peu frais de Janvier et Fevrier qu'ils m'ont vus naître mère et qu'ils m'ont entendu siffloté de bonheur comme une légère musique de printemps et telle une maman oiseau, j'ai pris mon envol vers notre avenir...
Eux, merci la vie





















Commentaires

  1. On ressent tout ton amour ♡ pour tes oursons aux boucles dorées ♡

    RépondreSupprimer
  2. Comme c'est beau ce texte <3
    Tu sais déjà ce que je pense de chacun de tes mots !
    Je t'embrasse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Clarisse, tu sais me toucher en plein coeur à chacuns de tes mots... Merci

      Supprimer
  3. Trop mignon ce texte, que d'amour et d'émotions! Tes petits bouts ont de la chance de t'avoir, tu sais!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohhh comme je suis carrément attendrie par tes mots et ta gentille remarque ma Frau. Je ne sais pas si ils ont de la chance mais je fais tout pour les rendre heureux et qu'ils ne manquent de rien (ou presque;)
      Merci beaucoup

      Supprimer
  4. Très joli article, plein de poésie et d'amour ! Quelle bonne idée d'avoir parlé des saisons qui passent et quelle déclaration ! Ils en ont de la chance tes petits choux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Céline, je suis très touchée par ton passage ici, par tes mots qui me comblent de bonheur...

      Je t'embrasse bien fort.

      Supprimer
  5. Tes mots sont toujours aussi beaux et touchant ma douce.. Une belle, une douce, une forte maman ils ont ses petits bouts ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma binôme, je t'adore merci d'être là, toujours...

      Bisous

      Supprimer
  6. Quelle jolie idée! Que de douceur et de tendresse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma Picou, venant d'une blogueuse comme toi je suis énormément touchée.
      Tendrement,

      Supprimer
  7. Coucou ma belle ! c'est christelle.u ^^ ! Magnifique texte , magnifique déclaration pour tes petits ! Ces moments là, ces périodes sont encrés en nous, on ne les oublie pas, elles ont une saveur particulière ♥ ! merci la vie comme tu dis =) gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles le seront toujours et pour toujours.... Merci pour tes mots Cricri chérie

      Supprimer

Publier un commentaire

Merci à ceux qui auront glissé leur petits mots par ici, ça fait toujours plaisir...

Ce que vous avez préféré lire