Une lettre à la maman que j’étais ~ Un mélange d'aujourd'hui et d'hier

~ Tes petits doigts sur ma joue 

Tant d’émotions lorsque je t’attends...
J’avais si peur d’être différente, de ne pas être la même maman. J’appréhendais que mon corps change à nouveau et j’avais peur de ne pas réussir à te porter aussi fort et aussi bien...

Et puis, je t’ai senti bouger, danser comme une vague légère et fraîche. Je sentais parfois ta main et tes petits doigts caresser la mienne comme-ci tu voulais me dire que tout allait bien et que ça ira même après...

Toujours cette main rassurante qui vient me repêcher...

Alors, mes doigts venaient te le dire! Ils venaient danser, papillonner comme une partition de musique douce aux notes volantes et virevoltantes et l’ombre de ma voie chantonnant encore et toujours cette même symphonie et toi à ma place me remerciant de t’offrir tout ça...

L’émotion, le réconfort, le contenant par mes mains aimantes et sures juste pour toi à ce moment là... 
Pouvoir prendre le temps de s’écouter et partager tant qu’on le peut ensemble.
Avoir lâcher et abandonner mon portable pour simplement apprendre avec toi et te montrer le chemin de l’amour et de la bienveillance...

Tu as ressenti l'amour, la tristesse, les cris, la joie, les éclats de rire et les bisous de ton grand frère comme une caresse accompagnée d’un doux claquement de ses petites lèvres si douces sur mon ventre craquelé...

Toujours cette main rassurante qui vient me repêcher...

Je veux t’apprendre, je veux que tu saches mais j’ai aussi besoin que tu me pardonnes! Pardonnes-moi tout cet arc-en-ciel d’émotion, cet explosif de saveur pour cette période qui aura été difficile mais tellement plus simple à surmonter avec toi.
Même bercé dans mon ventre remplie d’eau rassurante, bercé par mon cœur battant tu étais là toujours à chaque instant...

Toujours cette main rassurante qui vient me repêcher...

Pardonnes-moi les oublies, pardonnes-moi mon manque, pardonnes-moi mes excès mais promis je serais ta maman, je serais là, je te regarderais à en sourire et en pleurer tellement tu seras beau et aimant, tellement tu seras tendre et attentionné et puis parce-que ta main viendra se poser sur ma joue bien souvent accompagné de tes si petit doigt gelés ou chauds en fonction de ta force émotionnelle... comme une caresse d’excuses et de pardon...!
Parce-que, tu viendras soulever mon t-shirt afin de caresser ma peau, tu poseras ton doux visage sur mon ventre ou parfois sur mon dos! Toujours à un moment où je ne m’y attends pas comme par surprise, tu viens me cueillir et me submerger d’émotion tant c’est inattendu...

Toujours cette main rassurante qui vient me repêcher...

Mon fils, ce n’est pas à toi de pardonner, de mesurer mes émotions et ma colère ou de m’apprendre les valeurs justes, même si il te suffit d’appuyer sur ce bouton, de faire ce simple geste et de poser ton visage dans mon cou, de fermer les yeux, tendre les bras ensuite en me disant « câlin, maman » puis je prends enfin mon rôle avec toi, pour toi...

Tu pousses ce petit crie de joie quand je sombre, une fois que mes bras entourent les tiens, que mes mains te contiennent et t’enlacent, que mes lèvres viennent embrasser ton cou si doux, que je viens humer cette odeur particulière qui me berce et m’enivrer en même temps. Je n’ai pas besoin de voir ton sourire se dessiner que je le vois même les yeux fermés...

Tes petits doigts finissent toujours par glisser de sommeil le long de mon bras.
Chaque petits gestes, signes, mots, je les accueille avec tendresse et toute ma culpabilité de mère sur chaque nouvelle journée qui ne se ressemblent jamais s’efface....

Quand tu as poussé ton premier crie derrière cette porte sans pouvoir te voir j’ai fondu en larmes et j’ai su comment j’allais écrire notre histoire...
Avec des mots, accompagnés de gestes serein et tendre afin de t’accueillir à la vie comme ce crie, aussi fort et avec toute sa puissance...

« C’est un mélange d’aujourd’hui et d’hier »

Ta maman.
Cette lettre, ces mots pour toi


Commentaires

  1. Quelle puissance! Des mots de maman remplis d'emotion. Qu'il est beau et parfois douloureux ce chemin de vie de parent, ce chemin d'ecoute d'accueil de l'autre et de soi.
    Un enfant c'est une rencontre de chaque instant - un tourbillon de vies.
    Merci pour ce beau partage qui vient nous cueillir jusque dans le coeur.
    Je t'embrasse bien fort.
    Marie K

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Merci à ceux qui auront glissé leur petits mots par ici, ça fait toujours plaisir...

Ce que vous avez préféré lire