Les petits bonheurs: On vit comme ci, on fait comme on peut!


*******

On vit comme ci,
On fait comme on peut!

Le silence de ma rue, juste parfois quelques pas sur le restant des gravillons blancs dont le silence nous a déjà remplis de transparence et de solitude!

Le bruit des feuilles, le son des oiseaux, les fleurs qui bourgeonnent et leurs pétales qui volent si légères, le printemps est là, il est le roi, il siffle, il nous nargue de sa froideure légère mais prenante comme ci ce vent et son souffle léger me repoussaient afin que je le laisse profiter de tout cet espace qu’il n’aura pas à partager cette fois-ci!

Le soleil est lumineux, il transperce mes vitres et donne à mon intérieur cette lumière qui nous rend heureux et joyeux. De pleins fouets, cette claque de lumière vient nous éveiller, vient nous cueillir et nous rappeler de vivre, de sourire et de rire encore et encore. Elle vient nous rappeler l’importance de notre foyer, d’écouter les rires, les ronflements, les besoins de l’un ou de l’autre...

On vit comme ci,
On fait comme on peut!

La solitude peut avoir du bon chez nous mais chez nos enfants c’est un mystère difficile à explorer et à combler!
Les laisser s’ennuyer mais pas trop, faire des activités mais pas trop, travailler mais pas trop surtout essayer de rire, de danser et de vivre à plein poumon à en entendre nos cœurs résonner et faire vibrer nos murs et ça il n’y en a jamais assez!

Sauf, qu’il peut être difficile de s’aimer en ces temps, difficile d’écouter les uns et les autres quand on ressent à la fois le besoin d’être seul(e) de simplement respirer et éprouver cette sérénité que quelques uns par nécessité doivent le faire seuls parfois loin des autres!

J’aimerais être dans une maison à la campagne proche de la montagne et de la mer. Une grande terrasse remplie de lumière avec juste le bruit de la nature qui donne sur notre chambre. Les enfants heureux courant à moi en me suppliant un bonbon ou un chocolat, le leur donner avec le sourire et pour une fois sans négociation aucune!
A la place, tout l’inverse et la lassitude des gestes routiniers et répétés!
Les sourires restent mais s’effacent à la fois... ça devient à mon goût un peu triste alors que ça va!

On vit comme ci,
On fait comme on peut! 

Et puis, Il ne devait être pas plus loin de 16h! Les muffins aux shocobons étaient en train de cuisent, j’en sentais déjà cette légère et délicieuse odeur de beurre qui cuit, ce chocolat à l’intérieur qui crépite!

Je me suis mise sur mon balcon de ces quelques petits mètre carrés, les pieds nus est secs à force de marcher et piétiner mais à ce moment-là plus rien ne compte, le soleil effleure mon visage de sa douce et envoûtante chaleur, une larme coule et perle jusqu’au coin de ma bouche qui sourit de bonheur, de ce tout petit instant sacré et plaisant presque silencieux car mes enfants sont paisibles aussi. A ce même moment le bruit scintillant d'un oiseau en appelant un autre ayant cette étrange impression qu’il me parlait et me disait que tout ira bien bientôt! Cet oiseau est posé sur le balcon D’en face, il est beau et le son qu’il sort me fascine et m’emporte avec lui... 

C’est à ce moment-là que je me rends compte que je souris depuis que j’ai mit les pieds ici... Je souris à cette vie un peu triste depuis des semaines mais en même temps tellement belle et simple.

Regarder la simplicité des choses et pour une fois ce concentrer sur l’essentiel même s'il me semble si difficile à atteindre!!!

J’y arriverai, mon mari y arrivera, mes proches y arriveront et mes enfants encore plus. Ils sont notre avenir alors, je les ai appelé et je les ai câliné si fort que je sais que demain sera meilleur...

On vit comme ci 
On fait comme on peut...

Et puis, j'ai déposé ce texte, cet écrit sur ce site, juste comme ça mais si jamais vous pouvez voter pour mon écrit, pour mes mots posés là...

Commentaires

  1. Qu'il est beau ce texte. C'est tellement d'emotions - de ressentis qui font écho. Tant d'envies d'ailleurs quand la solitude est rare mais aussi tant de vie et de bonheurs simples. C'est parfois difficile de faire le tri. Et puis un souffle nous ramène à l'instant.
    Grosses bises à vous 4.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Merci à ceux qui auront glissé leur petits mots par ici, ça fait toujours plaisir...

Ce que vous avez préféré lire